Pourquoi souscrire à une assurance habitation étudiant ?

Malheureusement, les étudiants sont encore aujourd’hui souvent dans une situation de précarité. Beaucoup d’entre eux sont dans l’obligation de travailler en parallèle de leur étude pour joindre les deux bouts avec grande peine. Le moindre centime compte et ils se retrouvent généralement dans l’obligation de relégués au second plan certaine dépense.

Malgré tout, l’assurance ne doit jamais entrer dans cette catégorie. Un incident est vite arrivé, personne n’est à l’abri d’un dégât des eaux, d’un accident, d’un incendie ou encore d’un vol. Ce genre de sinistre peut avoir de graves conséquences financières et ruiner toute une année d’étude.

Souscrire une assurance habitation est donc essentiel pour se couvrir en cas de sinistre. De plus, la loi prévoit en France l’obligation pour un locataire d’assurer le logement avant d’emménager. Il en va de même pour un étudiant, qui loue une chambre en résidence universitaire, en appartement ou en studio, en chambre chez un habitant et en colocation. Cette démarche fait donc partie des démarches administratives à ne surtout pas omettre lors de la location d’un bien.

Il existe différentes formules et une étendue plus ou moins large de garantie spécialement adaptées aux étudiants et à leur situation locative, même en cas de colocation par exemple.

Les différents types de contrats

La responsabilité civile est indispensable et toujours incluse dans un contrat. Elle permet de prendre en charge des dommages causés par l’étudiant sur une tierce personne.

Ensuite, la garantie risque locatif est obligatoire pour une location de plus de 8 mois. En cas de dégâts dans le logement à la suite d’un incident, les frais liés au sinistre seront pris en charge et une indemnisation sera garantie par la compagnie d’assurance.

Un pack plus complet, l’assurance multirisque habitation, permet de prendre en charge une couverture plus large, notamment en cas de vol, de brie de glace, d’intempérie ou bien encore de dégradation sur les biens personnels de l’assuré.

Comment choisir la bonne assurance habitation étudiante ?

Il faut avant tout faire le point sur les besoins de l’assuré, ses capacités financières et le profil du logement loué. En effet, tous ces critères seront déterminants pour faire le bon choix.

Si la responsabilité civile est le strict minimum requis, il peut être intéressant de réfléchir à toutes les options avant de signer un contrat d’assurance.
L’état du bien, la superficie, la situation géographique peuvent être des données déterminantes dans le choix de vos options.

Dans le cadre d’une location de chambre chez l’habitant, la simple responsabilité civile permet à l’assurer de couvrir les dommages causés à une tierce personne si sa responsabilité est engagée. Pour une chambre universitaire, une assurance qui garantit le risque locatif peut suffire.

Cependant, en ce qui concerne les appartements et les studios, même en cas de colocation, il est vivement conseillé de prendre une couverture plus étendue. Le pack multirisque permet d’être indemnisé en cas de vol, d’incendie, de dégâts des eaux. Des dommages sur les biens immobiliers, mais également les biens personnels ou l’électroménager sont couverts, même en cas de catastrophes naturelles.

Le cas particulier de la colocation

Dans le cadre d’un logement loué à plusieurs, les locataires ont 2 options. Ils peuvent souscrire à un seul contrat d’assurance et se partager de manière équitable les mensualités liées aux cotisations. Dans ce cas, chacun des locataires doit être spécifiquement mentionné dans le contrat. Chaque locataire peut également souscrire à un contrat d’habitation individuel. Pour faciliter certaines démarches, les locataires peuvent cependant souscrire chez la même compagnie d’assurance. Les démarches d’indemnisation seront facilitées et cela évitera les potentiels litiges et les nombreux déboires que cela entraîne.